Le Chef des chefs

En passant par le nord de Coahuila, nous avons eu la chance de rencontrer la Tribu Kikapú et de parler avec son grand chef, Chakoka Anico Manta, quelques mois avant sa mort. Ce fut un plaisir de pouvoir faire un entretien très intimiste du leader moral de «ceux qui marchent sur terre». La chronique sera bientôt en ligne. Kepishe, chef, au nenia («Merci, Chef, à bientôt!»).

Voir les photos →

Atrapasueños à Sabinas

Lumières, Caméras, Action! Retrouvez ici quelques uns des meilleurs moments du Cabaret Atrapasueños que nous avons pu partager lors de notre passage à Sabinas, dans l’état de Coahuila. Nous avons été accueillis comme des rois par la famille Palacios, juste avant de traverser la frontière vers les Etats-Unis. Un grand merci à Tadeo et Iza, aux oncles et tantes pour leur amabilité et leur aide sur le spectacle et avec Adelita. Vive le Nord!

Voir les photos →

Maison du Migrant à Saltillo

Quelques images de notre visite à la Maison du Migrant de Saltillo, où nous avons eu l’opportunité de montrer notre spectacle Atrapasueños Cabaret à près de 300 de nos frères d’Amérique Latine qui voyagent vers le nord à la recherche d’une vie meilleure. Nous remercions chaleureusement Eduardo Calderón pour sa participation, le Père Pedro Pantoja et la Sœur Lupita pour leur attention ainsi que tous les collaborateurs de Frontera con Justicia AC (l’association «Frontière avec Justice»).

Voir les photos →

“Attrape Rêves”, le cabaret

Retrouvez quelques photos du Cabaret Atrapasueños, prises par “Beto” Puente, qui en plus d’être un grand ami de Pato Che, est le photographe officiel du gouverneur de l’état de Coahuila. Nous remercions de tout cœur notre famille et nos amis, ainsi que tout le public qui nous a accompagné lors d’une nuit magique.

Voir les photos →

Naissance, ou l’art de naître

Polo a Polo a eu la chance de pouvoir filmer le travail important de Karla González en faveur de l’accouchement. Elle le fait par l’intermédiaire de Naissance, un centre de prévention psychologique et d’activation de l’accouchement qui, en plus d’offrir des cours de thérapie aquatique, organise des cours de conscientisation parentale et des ateliers de lactation et de sevrage. Sa mission: informer les femmes de l’état de Coahuila de leurs droits à un accouchement en toute conscience et en toute sécurité.

Voir les photos →

La trace du maïs

L’ingénieur agronome Gustavo Burciaga, directeur de l’Institut Mexicain du Maïs de l’Université Agraire Autonome Antonio (UAAAN) nous a parlé d’une possible alternative qui permettrait l’autosuffisance alimentaire en matière de production de maïs, sans l’insertion de transgéniques.

Voir les photos →

Monterrey, Mexique

Quelques clichés de notre vie à Monterrey, terre d’hospitalité et d’un esprit solidaires ; nous remercions tout particulièrement Mamá Mihi, Nancy, Paco, Mónica, Iris, Brenda, Gerardo, Jorge et tous les memebres de Regiobus, à tous ceux qui nous soutiennent d’une manière ou d’une autre notre rêve. Vive le Nord !

Voir les photos →

« La Carcacha »

Images en honneur de Francisco Alcántara, le mécanicien officiel de Polo a Polo, et de son épouse Myrna. Nous remercions de tout cœur leur temps, leur patience et l’attention qu’il nous ont donné lors de notre séjour à Saltillo. Les conseils et informations technique que Pancho continue de nous donner par téléphone et sur internet rendent notre voyage beaucoup plus facile! On se voit à notre retour sur la terre des ponchos!

Voir les photos →

Aguascalientes, Mexique

L’oasis de notre voyage de Guadalajara à Saltillo était Aguascalientes, où, grâce à l’hospitalité de Carlos, sa copine, sa famille et ses amis, ont passé un week-end mémorable. Le crédit pour la plupart des photos est attribué à Leslie, qui a rejoint le “hidrocálido” week-end. Pour chacun d’entres eux notre profonde gratitude.

Voir les photos →

Sans Maïs, Pas de Pays

Vous trouverez ici quelques uns des enregistrements de la dernière vidéo de Polo a Polo concernant la croisade menée pour la libération de semences transgéniques dans les champs mexicains. Une requête a été présentée par des activistes, des scientifiques et des groupes indigènes, sous la tutelle de l’association Graines de Vie; il s’agit là du dernier obstacle que doivent affronter les entreprises multinationales avant d’avoir la voie libre pour commencer à utiliser des semences génétiquement modifiées dans le pays.

Voir les photos →